1[7]

Avertissement

Bientôt disponible

Palacioswww.palacios.fr

Ce que vous devez savoir sur les édulcorants

Conseils santé

Ce que vous devez savoir sur les édulcorants

Les édulcorants donnent un goût sucré sans apporter de calories. Le substituer au sucre semble être un moyen prometteur de réduire l’apport calorique et de protéger la santé.

Les sucres naturels sont des hydrates de carbone d’origine naturelle qui sont rapidement absorbés dans leur intégralité. On les trouve sous forme de lactose dans les produits laitiers, de fructose dans les fruits et de saccharose dans le sucre. Le miel, la mélasse et le sirop d’agave sont d’autres aliments contenant des sucres naturels. Tous ces produits fournissent 4 kilocalories par gramme.

Les édulcorants sont des additifs alimentaires ayant la capacité d’imiter l’effet sucré du sucre, tout en fournissant moins d’énergie. Certains d’entre eux sont des extraits naturels tandis que d’autres sont synthétiques, ces derniers étant appelés édulcorants artificiels. Certains peuvent être chauffés, d’autres non ; certains ont des saveurs plus ou moins populaires.

Il existe deux groupes principaux d’édulcorants :

Les polyols ou sucres alcooliques

Les édulcorants artificiels ou intensifs

Sorbitol, xylitol, mannitol, érythritol, maltitol, lactitol et isomaltulose.

Aspartame, saccharine, acésulfame K, sucralose, cyclamate, thaumantine, néohespéridine et stévia.

- Ils sont partiellement absorbés et fournissent donc moins de calories que le sucre, soit 2,5 kilocalories par gramme.

- Consommés en grande quantité, ils peuvent provoquer gaz et diarrhées.

- Érythritol : l’un des plus recommandés. Il n’apporte aucune calorie et convient aux diabétiques car il ne stimule pas l’insuline.

- Utilisation en cuisine : le sorbitol, l’isomaltulose et le lactitol résistent bien à la chaleur.

- Ils n’apportent pas de calories et n’augmentent pas le taux de sucre dans le sang après consommation.

- Peuvent être utilisés en cuisine, par exemple en pâtisserie : la saccharine, l’acésulfame K, le sucralose et le cyclamate.

- La stévia se trouve sous forme de feuilles, de poudre et d’extrait liquide. L’édulcorant vendu sous le nom de stévia provient de la plante mais n’est pas la plante.

Une grande variété de produits alimentaires et de boissons, tels que les boissons gazeuses light ou zéro, les chewing-gums, les yaourts et les desserts, sont sucrés avec des édulcorants. De même, afin d’améliorer le goût, ces additifs sont utilisés dans les bains de bouche, les complexes multivitaminés et de nombreux médicaments. Tous ces produits, qu’ils soient à usage alimentaire ou médicinal, doivent inclure l’utilisation d’édulcorants dans la liste des ingrédients.

Veuillez noter que les édulcorants, en tant qu’additifs alimentaires, sont réglementés par des organismes internationaux tels que l’EFSA (Agence européenne de sécurité des aliments). Entre autres choses, ces organismes étudient et fixent la quantité quotidienne qui peut être consommée sans nuire à la santé. Il s’agit de la dose journalière admissible (DJA), c’est-à-dire de la dose maximale recommandée.

Toutefois, il est sage d’éviter de consommer de nombreux aliments contenant des édulcorants ajoutés. Je mets de la saccharine dans mon café, et j’en bois deux le matin et un après le déjeuner. Si je prends 1 biscuit sans sucre ajouté mais édulcoré avec mon café ; si je prends un yaourt écrémé édulcoré en dessert... il est probable que ma DJA soit dépassée.

En outre, l’utilisation régulière et régulière d’édulcorants peut être une arme à double tranchant. Le goût sucré, qu’il provienne du sucre ou d’un édulcorant, stimule les mêmes récepteurs sur la langue et active les mêmes voies de récompense dans le cerveau. Cela perpétue la faim de sucre.

Les scientifiques étudient en permanence les effets de ces substances. Mais de nombreuses variables entrent en jeu, selon que la personne est en bonne santé ou malade, selon l'édulcorant utilisé, car tous les édulcorants n’agissent pas de la même manière une fois consommés, selon l'aliment auquel il est ajouté, etc.

Certaines études suggèrent que divers édulcorants peuvent provoquer une dysbiose du microbiote intestinal en altérant sa composition et ses fonctions. D’autres recherches estiment qu’ils peuvent favoriser l'apparition du diabète et augmenter le risque cardiovasculaire. Selon une étude publiée en janvier de cette année dans la revue Frontiers in Nutrition, des recherches supplémentaires s'imposent. Il s'agirait d'études bien conçues qui évaluent chaque édulcorant séparément, où la situation de départ des participants soit bien définie et, bien sûr, à plus long terme.

Grupo Empresarial Palacios Alimentación, S.A. | Ctra. de Logroño, S/N 26120 Albelda de Iregua (La Rioja)
Tel.: (+34) 902 ... voir téléphoneFax: (+34) 941... voir faxFax Ordre: (+34) 941... voir fax des commandes